Lavauden, Louis Adrien Joseph (1881-1935)

Né à Grenoble le 19 juin 1881, mort à Anjou (Isère) le 1er septembre 1935.
Elève de l'Institut agronomique et de l'Ecole forestière de Nancy, la carrière de Louis Lavauden se déroule dans l'administration des Eaux et Forêts.
Passionné de zoologie, il publie en 1911 son premier travail d'importance, le Catalogue des oiseaux du Dauphiné. Ses travaux sur la faune alpine concernent également le lynx, le bouquetin ou encore le gypaète barbu.
Il effectue en 1912 et 1913 plusieurs séjours en Afrique du Nord (Algérie et Tunisie) au cours desquels il rassemble spécimens et observations. Après guerre, il s'installe plus durablement à Tunis où il a été nommé inspecteur des Forêts. Les publications qu'il consacre à l'avifaune tunisienne sont nombreuses et importantes.
En 1925, il participe à l'expédition Courtot entre Tunis et Cotonou via le lac Tchad.
Il est en poste à Madagascar entre 1928 et 1935, occasion pour lui de rassembler des spécimens d'une faune aujourd'hui particulièrement menacée, notamment une série considérable de lémuriens.
Il est l'auteur de plusieurs descriptions d'espèces nouvelles, par exemple Falco blancheti, dont les types sont conservés au muséum national d'histoire naturelle de Paris.
Le muséum de Grenoble a bénéficié de sa part de dons réguliers durant toute sa période d'activité et du legs d'un grand nombre d'objets de sa collection particulière.



Muséum d'histoire naturelle de Grenoble
Collection Lavauden

Spécimens naturalisés : 120 mammifères, 900 oiseaux

Epoque de réalisation : 1895-1935

Répartition géographique : Afrique du Nord (années 1910) ; Madagascar (fin des années 1920). La collection intègre également des spécimens de faune locale, entre autres des animaux issus de la collection Louis Clément, de Nîmes.
Cette importante collection zoologique est arrivée au muséum de Grenoble en plusieurs temps entre 1920 et 1935. Louis Lavauden a commencé par déposer une grande série d'animaux naturalisés à un moment où il quittait la métropole. Durant sa carrière en Tunisie puis à Madagascar, il a par la suite, à plusieurs reprises, envoyé en don des peaux tannées qui seront naturalisées par les taxidermistes du muséum.
En 1935, il lègue au muséum de Grenoble le restant de ses collections et régularise la situation des pièces mises en dépôt jusque là. Cette collection, riche de nombreux spécimens malgaches, permet au muséum de conserver dans ses réserves de nombreux représentants d'une faune aujourd'hui rare et menacée, voire disparue comme l'œuf d'Aepyornis ou le crâne de l'hippopotame nain de Madagascar.


Louis Lavauden est un forestier et zoologiste français, né le 19 juin 1881 à Grenoble et mort le 1er septembre 1935 à Anjou dans l'Isère.

 Biographie
Après des études aux Eaux et Forêts, il passe plusieurs années dans le Dauphiné et en Afrique. Il sert, durant toute la Première Guerre mondiale, dans l'infanterie.

Après la guerre, il passe dix ans comme garde forestier en Tunisie. En 1925, il participe à l'une des premières traversées motorisées du Sahara qui, de Tunis, rejoint le lac Tchad et le Dahomey.

De 1928 à 1931, il est chef des gardes forestiers de Madagascar.

Il passe les dernières années de sa vie à Paris où il est détaché à l'école d'agriculture pour y enseigner la zoologie générale et appliquée.

Durant toute sa vie, Lavauden s'est intéressé à la zoologie, en particulier aux oiseaux et aux mammifères d’Afrique, notamment de Madagascar. Il a aussi publié plusieurs articles sur la faune des Alpes.

L'essentiel de ses collections a été légué au Muséum d'histoire naturelle de Grenoble.

Source
J.D. (1936). Obituary, Ibis, 78 (2) : 384-385.